Accéder au contenu principal

Articles

Votre manuscrit a été rejeté pour les raisons suivantes :

Articles récents

Le vin des crapauds

On ne guérit pas, dit-on, de son enfance. Certains l'ignorent, d'autres pas. Saïd Mohamed est de ceux-là.

Il y a cette enfance qui nous façonne et qui nous marque, parfois au fer rouge. Ce temps que l'on vit parfois - ce fut le cas - dans un arrachement qui met à vif, une brutalité qui donne envie de briser les cadres. IL y a la conscience que l'on en a et qui permet aussi, plus tard, de relire cette enfance comme la chance de ce qui vient et où l'on a sa part à construire. L'enfance est aussi une fenêtre ouverte dans le mur. Dans les murs. Tous. Il y a aussi cette conviction que la parole peut être prise et qu'elle est un puissant outil pour dénoncer et inviter autant qu'un vrai chemin vers soi et vers les autres. Dès lors, l'adulte qui est au monde chargé de son passé, de son histoire, regarde ce qui l'entoure, ici et là-bas. Et tout ce qui en lui fait cicacrice redevient aussi plaie vive. La guerre, les destructions, l'exploitation, les pouvo…

comme si elles seules pouvaient nous montrer les chemins de l'aube

"Il y a des œuvres dont on ne sort pas indemne ; des œuvres d'amour qui embrassent la souffrance comme si elle était le seul substrat qui vaille la peine d'être modelé ; oui, il y a des œuvres comme celles de Fred Deux, qui ne parlent pas à l'intellect mais à la folle du logis dont se méfie Malebranche, à cette imagination d'argile qui vacille sous le poids du passé et qui exigede notre volonté tremblante d'avancer dans les décombres de nos obscurités comme si elles seules pouvaient nous montrer les chemins de l'aube." http://artup-tv.com/article-2.html

Va lire un livre

En cas d'absence

Délit de solidarité

En soutien à Jean-Luc Munro et son vélo, Maître Corbak a pondu une nouvelle fable audio :
L'écolo, le policier et le vélo
Pour en savoir plus, c'est ici ou .